Le minimalisme permet-il ma liberté ?

Je me suis longtemps interrogée sur le phénomène du minimalisme. Peut être d'abord parce que c'est un mot qui me parle. Entre mini, minimal, et ce suffixe, isme... ça me fait penser à isthme. Il y a un côté très reliant dans le minimalisme. Et il y a aussi la sensation de disparaitre, de s'enfouir et de se cacher. Pour se retrouver. Alors je me suis posée une question : dans cette quête, le minimalisme permet-il ma liberté ? Bref, ça fait des années. D'abord en lisant le blog d'une chic fille. A l'époque, j'avais une conscience de moi limitée. J'aurais du mal à expliquer comment ou pourquoi mais c'est comme si je n'étais pas sûre de mon existence et de son impact. Ca, c'est venu bien plus tard, avec le travail. Tout ça pour dire, que quand je lisais Marie, je me rendais compte que moi je commençais à consommer, et que ça pouvait être dangereux. Bon, je ne vais pas mentir, mais 5…

Continuer la lectureLe minimalisme permet-il ma liberté ?