Urban Decay Naked Ultimate : la beauté !

Je vous préviens, je n'ai acheté cette palette QUE pour la beauté de son packaging.

Bon, j'aime bien les couleurs aussi mais concrètement, je les ai déjà dans d'autres palettes. Quand j'ai vu débarquer la beauté sur les réseaux sociaux, je savais que j'allais devoir craquer ^^ : voici la palette Urban Decay Naked Ultimate. Rien que le non déjà...

Le format compact, l'association des couleurs... ce n'est pas pour moi la palette idéale pour partir en weekend parce que j'aime trop les paillettes et le côté plus lumineux de certains fards sur mes yeux mais elle a l'avantage de recenser des mattes de qualité, hyper faciles à travailler... En gros c'est l'indispensable à tout makeup un peu travaillé. 

 

Urban decay s'est lancé dans la série des Naked il y a quelques années

Il y a d'abord eu la première palette Naked 1 qui recensait des couleurs neutres, faciles à utiliser au quotidien, du plus clair au plus foncé. Je ne l'ai jamais possédée, lui préférant la Naked 2 qui correspondait à l'époque plus à mes envies makeup (plus froid, plus "gris"). 

Pourtant aujourd'hui je remarque que je préfère sur mes yeux des couleurs chaudes, dans les teintes orangées, surtout pour les dégradés du creux de l'oeil. 

Quand Urban Decay a lancé sa série des naked basics, des petites palettes aux fards mattes et faciles pour le quotidien, j'avoue avoir été moins séduite. J'ai acheté la première un peu par habitude, et la qualité est vraiment au rendez-vous. En revanche pour la deuxième j'avais l'impression que ça allait trop loin.

Trop de Naked!

Finalement, la marque a réussi à se diversifier et j'en suis ravie. Au point que la présentation de la palette Urban Decay Naked Ultimate ne la rend pas redondante avec d'autres palettes. Elle comporte ainsi 12 fards inédits. Si beaucoup ressemblent à ce que existe déjà chez UD, je trouve quand même que la sélection est complète et très sympa. 

Le packaging se distingue aussi parfaitement des autres boitiers. Ici on est sur de l'or en barre. Le design est hyper graphique, plein de reflets dorés. Un petit pinceau très pratique se glisse dans la palette. 

naked ultimate, review, revue, urban decay, palette, makeup, swatch

On retrouve des teintes qui sont mattes, sauf la première qui est légèrement irisée, idéale pour accentuer les points de lumière. 

Ensuite, dans l'ordre, on a :

Un rang avec des couleurs plutôt froides

  • Blow : un beige crème irisé
  • Nudie : un beige chaud très clair matte 
  • Commando : un beige un peu plus foncé, presque taupe, matte
  • Tempted : un taupe avec reflet rose plutôt chaud, matte
  • Instinct : un mauve plutôt foncé au sous-ton froid, matte
  • Lethal : un prune intense et chaud, matte

Un rang avec des couleurs plutôt chaudes

  • Pre-game : un jaune très clair, matte
  • Extra Bitter : un marron moyen, très chaud, au sous-ton très rouge, matte
  • Faith : un marron moyen, plus clair, au sous-ton jaune, matte
  • Lockout : un marron plus foncé et chaud, matte
  • Magnet : un gris, tout en profondeur, matte
  • Blackjack : un noir tout simple, mais que n'équivaut en aucun cas la pigmentation de blackout le noir usuel de UD
naked ultimate, review, revue, urban decay, palette, makeup, swatch

Voici pour les swatch des couleurs.

C'est hyper pigmenté, très velouté et les fards se travaillent bien entre eux. Bref, pas de mauvaise surprise à ce niveau là et c'est le moins qu'on puisse attendre d'une palette qui est quand même proposée au prix de 51, 95€ chez Sephora

Dîtes moi si vous aussi vous avez craqué sur la palette urban decay naked ultimate 😉

Merci de votre passage, à très vite!

Ju-liette 🙂

Spread the word. Share this post!

Poster un Commentaire

2 Commentaires sur "Urban Decay Naked Ultimate : la beauté !"

avatar
  Subscribe  
plus récents plus anciens plus de votes
Me notifier des
trackback

[…] que depuis que vous voyez les photos vous vous dîtes que ça ressemble quand même beaucoup à la ultimate basics de Urban Decay… et vous avez raison. Ce sont deux palettes de mattes qui servent à mettre en valeur les creux […]

trackback

[…] parce que c'est la première palette NAKED que je vous présente sur le blog. Enfin, si on oublie la naked ultimate parce qu'elle est à mes yeux exclue de la série naked originale, rien que par son packaging. Et […]