J’ai acheté un rouge à lèvres en 2019

Si le titre de l'article peut surprendre, c'est bien parce que cette vérité a un côté exceptionnel pour moi. Je me suis fait cette réflexion plusieurs fois pendant le confinement : je consomme moins, je ne consomme pas, je n'ai pas envie de consommer. Si ces petites phrases peuvent sembler simples pour beaucoup d'entre vous, c'est en revanche quelque chose de très fort pour moi qui sur consommait les produits de beauté. Parce que oui, si j'ai acheté un rouge à lèvres, c’est sûrement 40 fois moins qu’en 2017. Avant le blog était la représentation de tout ce que je faisais pour coller au moule des youtubeuses et blogueuses beauté. J'adorais cette univers, et à bien des aspects, je l'aime toujours et consomme énormément de vidéos encore aujourd'hui. Pourtant les thèmes ont changés. Finis les fonds de teint et les rouges à lèvres. Bienvenue aux maisons écologiques, aux tris drastiques de dressing, au yoga et au développement personnel. Bah oui, j'ai évolué aussi, comme toutes…

Continuer la lecture J’ai acheté un rouge à lèvres en 2019

Tenir un journal : pourquoi faire ?

Comme beaucoup j'imagine, je commencé à tenir un journal intime quand j'étais petite. A partir du collège je dirais, j'écrivais compulsivement chaque jour le moindre de mes fais et gestes. Puis avec l'âge, j'ai commencé à raconter mes pensées et mes émotions. C'était mon recueil de vie, celui qui hébergeait mes petits tracas et mes grandes idées. J'y ai beaucoup repensé ces derniers mois. Je ne sais pas vraiment à partir de quelle période j'ai arrêté d'écrire. Ca s'est fait petit à petit, j'ai arrêté de prendre ce temps. Mon rituel a sûrement évolué. Petit à petit, je n'écrivais qu'à des moments phares, lors des grandes transitions. Après mes 20 ans, j'habitais avec mon copain de l'époque et lui exprimer mes pensées suffisait à avoir les idées claires. Je n'avais plus besoin d'écrire, ou en tout cas je n'en ressentais pas l'envie. Pourtant, c'est à ce moment là, vers la fin de mes études, que j'ai commencé le bullet journal. Les articles ont disparu du…

Continuer la lecture Tenir un journal : pourquoi faire ?

Je ne pars pas au Japon, pas encore

Dans un monde parallèle ou un autre temps, je devais partir au Japon pour 3 semaines, aujourd'hui. Ca me semble à l'heure actuelle complètement inimaginable. C'était mon voyage initiatique, celui qui marquerait toute une année de changements, d'expérimentations, de découvertes. C'était aussi censé être mon voyage pivot. D'abord entre deux entreprises et surtout entre deux univers. Mais bref, je ne pars pas au Japon. Et bien oui, je suis confinée, comme tout le monde, et je ne compte pas partir, ni aujourd'hui ni demain. Quand je me suis rendu compte que ce ne serait pas possible, mon monde intérieur s'est un peu effondré. Quelques semaines plus tard j'ai reçu la confirmation d'Air France : le voyage est annulé. Maintenant j'ai même des doutes sur la possibilité de partir l'année prochaine, comme je le pensais initialement. Alors non, je ne pars pas au Japon, en tout cas pas encore. Le Japon, ça reste pourtant mon grand rêve, mon projet depuis plusieurs années. Mais je sais qu'un…

Continuer la lecture Je ne pars pas au Japon, pas encore

Le confinement – mois 2

C'est le changement d'échelle du confinement. De quelques semaines, on passe à quelques mois. Bien sûr tout le monde s'en doute et je n'envisageais pas de sortir librement tout de suite. Il n'empêche que ça fait un choc. En tout cas d'un seul coup je me suis sentie très enfermée. Très enfermée en moi-même en fait. Je sais que c'est lié au fait que je n'ai pas d'activité définie pour mes journées. Un peu de travail ponctuellement et ça m'occupe une heure ou deux. Pour autant ça ne suffit pas à meubler. Et l'intérêt de meubler justement, c'est d'avoir un rythme, un peu de sens et d'utilité. C'est ça en fait, je me sens absolument inutile alors que j'ai tellement d'énergie pour faire des choses. Perturbant d'être bloqué chez soi, je tourne en rond. Alors oui, les journées passent très vite avec une routine qui s'est installée progressivement. Je lis beaucoup. J'apprécie ce temps précieux, qui ne se reproduira peut être jamais dans cette vie…

Continuer la lecture Le confinement – mois 2

Le confinement – semaine 1

Jamais je n'aurais pu imaginer le confinement, ni vivre un épisode pareil. Quand je dis jamais, c'est probablement faux. Peut être qu'au détour d'un rêve, ou après avoir regardé un film de science fiction, ça aurait pu effleurer mon esprit. Et puis s'échapper, comme toutes ces idées folles en lesquelles on a du mal à croire. Pourtant la réalité s'impose impérativement, et le verre est à moitié plein, ou à moitié vide. Comme j'aurais aimé écrire et décrire mes pensées de ces derniers jours... Je ne l'ai pas fait principalement par difficulté de tout analyser aussi rapidement. Et puis j'en ai beaucoup parlé. J'ai beaucoup lu aussi et ça faisait trop. Trop de chose à ressentir. Alors je me suis tue et j'ai regardé autour de moi. Toute la semaine. Avant le confinement Ce qui me passait par la tête était un mélange de rassurant et d'angoissant. Que faire, où aller, avec qui, rester seule ou pas, et le chat, comment travailler, comment ça va…

Continuer la lecture Le confinement – semaine 1

6 choses que je veux (absolument) faire en 2020

J'avais pour idée d'écrire un billet sur les choses que je veux faire avant d'arriver en 2020. Toutes ces choses qu'on repousse à l'année prochaine. Alors je me suis dit : "non, autant commencer maintenant si ça te fait plaisir" ! Il se trouve pourtant que j'ai fait beaucoup de choses en 2019, des choses dont je n'avais pas idée avant de commencer l'année. J'ai donc décidé de prendre mon temps, et je n'ai pas écrit l'article ;) Pour faire suite à cet échange sur ce que j'ai accompli cette année et ce que ça m'a apporté, voici donc quelques idées de ce que j'ai envie de réaliser l'année prochaine. Certaines choses ont déjà commencé mais je compte bien poursuivre, ne pas m'arrêter là. 6 choses comme 6 étapes J'ai envie de changer de travail. Pour de bon. Faire quelque chose qui me fasse vibrer. Interroger ma fibre professionnelle Je veux partir au Japon, pour fêter mes 25 ans. Il ne reste plus qu'à... tout…

Continuer la lecture 6 choses que je veux (absolument) faire en 2020

Le bilan de 2019

Cette lumière qui s'agite en milieu de soirée hivernale, c'est la lumière qui a éclairé ma conscience en 2019. Année de hauts très hauts et de bas très bas, j'ai découvert en moi des forces insoupçonnées et si un mot devait représenter le bilan de 2019, ce serait celui de la compréhension. La compréhension de ces forces, mais aussi des énergies parfois contradictoires de ce qui les habite. J'ai adoré ce chemin intérieur, qui fait un bien fou, qui rassure aussi. Pourtant je ne peux que constater que ce chemin s'auto-réalise même quand je ne suis pas à l'écoute. La découverte de moi-même a été mon plus beau cadeau de l'année. Non pas qu'avant je ne me connaissais pas car je suis intimement convaincue que la connaissance de soi ne peut qu'être superficielle. C'est plutôt que je suis entrée dans un niveau d'observation différent. Plus profond, plus alerte aussi, plus compréhensif. Faire le bilan de 2019 La recherche d'harmonie Faire le bilan n'est pas du…

Continuer la lecture Le bilan de 2019

Week-end Bourguignon automnal

Le hasard fait parfois bien les choses et se retrouver pour un week-end Bourguignon début novembre pour 3 jours est définitivement une bonne idée. Je ne rentre pas très souvent là où sont mes racines. Pas le temps, pas envie... En général je privilégie l’ailleurs. Pourtant le sentiment qui m’habite quand je prends le train pour retrouver les endroits de mon enfance est assez touchant. Un mélange de nostalgie et de sécurité, avec un soupçon de malaise. Quand on vit 19 ans au même endroit il se passe forcément beaucoup de choses. Des souvenirs heureux et d’autres... moins heureux. Trouver la bonne balance entre ces différents sentiments est assez difficile. Parfois, retourner en Bourgogne s’accompagne d’un spleen considérable. Ce week-end bourguignon en revanche, il était plutôt heureux. Le sentiment est sûrement renforcé par le temps qui, même s’il était très pluvieux, nous a dévoilé ses plus belles couleurs d’automne. Se balader dans les vignes en cette saison a quelque chose de magique. Comme si tout…

Continuer la lecture Week-end Bourguignon automnal

A la recherche d’un nouveau travail

Ça fait quelques semaines que le process a commencé dans ma tête... C'est décidé, je commence à chercher du travail. J'en ai déjà parlé à plusieurs reprise, ces derniers mois, je me cherche. Dans ce chemin, j'ai remis beaucoup de choses en question. Ma vie, mon quotidien, mes passions... Seul le travail avait échappé à mon radar. Pour plusieurs raisons, c'est évident. Principalement parce que très objectivement, mon travail se passe bien. J'ai la chance d'être dans un super environnement, avec de super collègues, de belles responsabilités, plein d'idées... Pourtant ça ne me suffit pas. Plutôt, ça ne me suffit plus. Une grosse part de moi a envie d'un nouveau challenge. Une petite part de moi se dit aussi que c'est la dernière page à tourner pour que ma sombre période soit derrière moi. Ca c'est la part naïve qui l'exprime. Je sais bien avec tout le travail de ces derniers mois qu'une petite fuite ou une grosse fuite ne déplace pas le tuyau. Heureusement…

Continuer la lecture A la recherche d’un nouveau travail

Les couleurs sombres, la quête identitaire

Ces dernières semaine ayant été particulièrement éprouvantes, je me rends compte que je suis de plus en plus attirée par les couleurs sombres. Je veux du contraste. Pas de noir, mais les nuances foncées : du vert sapin, du rouille, du bleu nuit, du bordeaux... Le changement de saison est probablement lié à ce changement de registre. C'est aussi un phénomène intéressant, de constater que la découverte de ma personne a engendré une volonté d'affirmation qui passe aussi par la couleur. Je suis sortie il y a peu d'une phase très effacée, très pastel. Une période où j'ai volontairement et inconsciemment décidé de m'oublier. Décidé de ne pas écouter ce que je voulais. Perdu une certaine substance. Je trouve ça difficile de se remettre de ce passage là, et encore plus difficile d'appréhender la redécouverte de soi qui est liée au vide qui s'installe. Pourtant, assez naturellement, la renaissance s'est manifestée par un renouement avec l'enfance. Qu'est ce qui me faisait plaisir à l'époque, de…

Continuer la lecture Les couleurs sombres, la quête identitaire