Chronique #2 : choisir la bande son

Chronique #2 : choisir la bande son

Je ne sais plus trop dans quel contexte je suis tombée sur cette phrase récemment: on ne peut pas maîtriser le scénario de notre vie, mais on peut en choisir la bande son. Délicieuse idée que j’ai appliquée lors de mon trajet matinal vers les tours de La Défense. Comme beaucoup j’imagine depuis l’année dernière (et avant), je me demande régulièrement ce que je fais là. La sensation est encore plus pressante lorsque du 21ème étage de « ma » tour, je contemple Paris.

Pourtant, choisir la bande son de ma journée ce matin a apporté une forme de légèreté que je n’avais plus ressenti depuis longtemps. Il faut dire qu’en plus, je ne m’épargne pas avec mes lectures et j’ai commencé « my year of rest and relaxation » d’Ottessa Moshfegh la semaine dernière. Pas la lecture la plus joyeuse il faut dire. Alors pour contrebalancer l’incohérence de mes propres décisions, me voici avec la playlist « Pure Motivation » dans les oreilles. En avant pour le métro. Et hop, un changement, il faut bien se positionner pour sortir au bon endroit et gagner avec satisfaction les quelques secondes précieuses à l’arrivée… Que c’est amusant, vu comme ça…

Pour retrouver la chronique d’hier, c’est par ici !

Laisser un commentaire