HUMEURS

Quelques jours à la campagne

Passer quelques jours en famille… ce sont des instants rares que je chéri.

Parler avec ma famille fait partie, sans aucun doute, des moments de vie que je préfère. En plus, elle est petite ma famille, elle n’est pas parfaite. Pourtant les échanges qu’on a ensemble, que ce soit ma mère, mon frère, mes grands parents… sont des discussions que je garde en moi. Revenir au milieu de la campagne, dans le village où j’ai passé mes étés enfant est aussi une source de grand bonheur. Et les souvenirs sont nombreux, les cabanes dans les arbres, cueillir des fruits, remplir les bocaux de haricots verts, ou encore les repas autour du feu. 

La transmission

Les échanges avec mes grands parents surtout sont riches d’apprentissages. La transmission entre 2 générations qui s’admirent et qui vivent dans des environnements radicalement différents. Mon grand-père par exemple, a toujours vécu dans ce village, au milieu de la campagne profonde. Et même en dehors du village, dans une ferme isolée. Pendant des années, il a accueilli des enfants et adolescents du monde entier qui venaient pour quelques mois en stage à la ferme. Des personnes qui se sont retrouvées au milieu de nulle part. Particulièrement en contact avec des gens peu ouverts à l’autre. Je me dis que, au delà de l’aspect précurseur de tous ces moments, c’est une manière d’ouvrir le monde à une région qui a peu de contacts. Il faut surtout se dire que les gens autour de chez moi ne voyagent pas, restent dans leur environnement proche. Parfois partent faire leurs études. Mais souvent reviennent après. Je parle d’une époque où internet n’existait pas. Les années 70, 80, 90… Le contraste entre ce qui est possible de faire aujourd’hui et ce que mon grand-père a fait est incroyable. Je ne peux qu’imaginer ce qu’il pourrait faire aujourd’hui. Du coup, c’est particulièrement inspirant. 

C’est important pour moi de rassembler. Rassembler autour d’un projet, autour d’une équipe, autour d’un repas ou d’un évènement. Rien ne me semble plus porteur ni plus épanouissant que le temps passé ensemble. A deux, trois ou dix. Finalement il n’y a pas tant d’écart entre nos générations. Ce qui nous anime, ce qui nous porte est très en lien. 

Voir ces images me rappelle de si bons souvenirs de la campagne.

Le cloché du village
  • Reply
    J'ai découvert les podcasts - Chroniques de Juliette
    13 août 2019 at 15 h 09 min

    […] on est moins dans l’instant, plus dans les souvenirs. Moi qui évoquait dernièrement les joies des échanges avec mes grands parents, c’est exactement à ça que je faisais référence. Une petite pépite avec peu […]

Leave a Reply

Instagram

  • Last from Tallinn before 🇬🇪
  • Japan already ?
  • Végétation 3/3
  • Végétation 2/3
  • Végétation 1/3
  • From Tallinn, with love :)
  • Sunset in the woods
  • Moment in Estonia
  • Escape
  • Back at home : matcha ti !
  • Into the wild